Trois comédies de Tchékhov

L’ours, les méfaits du tabac (ou le chant du cygne) et la demande en mariage
spinner

 

D’Anton Tchékhov

Mise en scène : Nicolas Ducron
Costumes Masques : Martha Roméro
Scénographie : Antonin Bouvret
Lumières : Paul Beaureilles
Comédiens : Valérie Even, François Godart, Damien Olivier, Catherine Masson (violon), Nicolas Ducron ou Tichot (accordéon)

Coproduction : Compagnie H3P, ville de Grande-Synthe, Passerelles de Montreuil/mer

Avec l’aide de la DRAC Nord/Pas-de-Calais, du Cons. Régional du Nord/Pas-de-Calais et du Cons. général du Pas-de-Calais

Environ 50 représentations

Dans la même veine que ses nombreuses nouvelles, Tchékhov écrit entre 1887 et 1902 quelques courtes pièces comiques et tragi-comiques. Il y dresse une série de portraits édifiants, grotesques, saisissants de vérité, de fantasque et de drôlerie.

Il faut imaginer ce spectacle comme s’il avait lieu dans la campagne russe, au milieu d’une forêt de bouleaux. Une troupe d’acteurs viendrait planter son théâtre. Entre chaque pièce, on ferait venir les tsiganes, qui nous régaleraient d’airs populaires. Il y aurait un montreur d’ours, qui exécuterait un numéro très impressionnant et des oies, des cochons, qui déambuleraient au milieu des spectateurs. Les comédiens joueraient tous les rôles et l’on finirait le spectacle en chanson. Voilà l’esprit que nous voulions partager avec ces comédies de Tchékhov…

« L’entrée fracassante des artistes par la porte de service de la salle du Vivat a remplacé les traditionnels coups de bâton. Non seulement l’arrivée surprend, mais elle fait éclater de rire le public : ils arrivent à cinq, masqués par des visages drôles et expressifs, vêtus à la russe et suivant une oie et un cochon en marionnette ! » La voix du Nord (15 avril 2006)